Actualités

Stéphane Manet : « Pour Montrouge, je choisis de faire confiance au local. Le 28 juin, je voterai Juliette Méadel »

J’habite Montrouge depuis plus de 30 ans, j’y ai fréquenté plusieurs établissements scolaires de la maternelle au lycée, et j’ai vu sa population se multiplier par deux la ramenant à une des communes les plus denses de France. Impliqué dans la vie de ma commune, je suis vice-président de l’association Vivre à Montrouge depuis 6 ans. Depuis deux scrutins électoraux, je porte la conviction que ce sont les listes sans étiquettes qui sont la solution appropriée pour l’échelon local.

Pour cela, chaque citoyen doit se voir impliqué dans les opinions locales, nous devons tous pouvoir prendre part aux processus de décision. C’est en partant du bas, du local, et non pas à travers des décisions technocentrées prises d’en haut, que nous sommes en capacité d’identifier les mesures utiles à notre bien-être aussi bien en terme social, économique ou environnemental.

Pour Montrouge, je choisis de faire confiance au local.

Nous avons besoins de tous les efforts pour rebâtir un monde plus apaisé, plus harmonieux, et les solutions pour demain partent du plus petit échelon. Pour ce faire, et pour Montrouge, je choisis de faire confiance au local.

J’ai entendu l’appel de Juliette Méadel pour rassembler les collectifs, les associations, les citoyens qui souhaitent prendre part à la vie de la cité. Aussi, le 28 juin 2020, je voterai la liste Demain Montrouge pour le deuxième tour des élections municipales. 

Lire le texte intégral de Stéphane Manet

Variant du Covid à Bagneux : pourquoi la mairie de Montrouge n’agit-elle pas ?
11 janv. 2021
Alors que le lycée Maurice-Genevoix de Montrouge est fréquenté par un grand nombre d'élèves de Bagneux, où le variant anglais du Covid a été découvert