⟵ Retour

La mairie de Montrouge prive les enfants de cantine, faute de personnel...

La mairie de Montrouge aux abonnés absents dans les écoles de la ville.
Plus de cantine, faute de personnel. Hou hou, il y a quelqu’un pour s’occuper des enfants ?

L'application des mesures sanitaires dues à la pandémie de la Covid-19 dans les écoles de Montrouge entraine la confusion chez les parents d'élèves, et d'importantes difficultés organisationnelles. La mairie ne répond pas à l'urgence de la situation et laisse les familles sans solution.

A partir de ce lundi 28 septembre et pour deux jours au moins, l'école maternelle Aristide-Briand sera privée de restauration scolaire suite à un cas de Covid-19 parmi les agents municipaux : les élèves de petite section ne pourront être accueillis à l'école, quant à ceux de moyenne et grande section, ils ne seront accueillis que sur le temps scolaire, sans possibilité pour les parents de fournir un pique-nique. De même, ceux qui restent au périscolaire du soir ne pourront pas apporter de goûter, même s'ils doivent rester jusqu'à 19h...

Pourquoi la municipalité n'a-t-elle pas réuni, dès la fin de la semaine dernière lors de l'annonce du cas de Covid-19, une équipe de remplacement pour cette semaine ?

A la maternelle Boileau, la cantine ne pourra pas non plus être assurée lundi 28 et mardi 29 pour cause de manque de personnel. Les parents ont été prévenus de ce désagrément par un mail envoyé par les associations de parents d'élèves, et non par la mairie comme cela a été le cas pour les parents de l'école Aristide-Briand. Bien que n'ayant pas de cas de covid avéré, la conséquence pour l'organisation des familles est tout aussi problématique : il faudra récupérer les enfants de 11h30 à 13h30. A Boileau, les enfants pourront venir avec un goûter qu'ils prendront avec les animateurs : comment expliquer que le goûter soit permis dans une maternelle et pas dans l'autre ?

Les parents sont confrontés à un manque d'harmonisation des règles sanitaires dans les écoles de Montrouge : aucune décision globale n'a été prise au niveau de la municipalité et aucune communication simple et claire n'a été transmise, d'où cette confusion.

Quant au manque de personnel, nous avions déjà interpelé la mairie pour son manque d'anticipation en période de grève pendant l'hiver 2019-2020, afin de l'inciter à prévoir des agents "réservistes" en cas d'urgence. Et pourtant ces difficultés se reproduisent en pleine période de crise sanitaire.

Il conviendrait de préciser, pour une meilleure lecture des règles sanitaires par les familles, les différentes façons de traiter les cas contacts, qui diffèrent entre enfants et adultes, cas contacts parmi les personnels de l'éducation, et cas contacts dans une classe ; les raisons pour lesquelles les enfants peuvent se rendre à la piscine avec l'école, mais pas le public, etc.

La situation complexe pour tous impose que la mairie élucide pour ses administrés les directives préfectorales, de concert avec l'éducation nationale.


Retour sur le Conseil municipal du 16 octobre
Minute de silence"Vendredi 16 octobre, 21h, Conseil municipal à Montrouge. Je viens d’apprendre la décapitation de Samuel Paty. Émotion. Je pense à toutes les victimes d’attentats que je connais. On est à #Montrouge e...
Le scandale de l’augmentation des impôts de 30 % et des indemnités des élus de la majorité de 50 % !
Lors de sa campagne électorale, Etienne Lengereau avait promis de « préserver votre pouvoir d'achat,  maitriser les dépenses de la ville et la fiscalité ». Quelques semaines après son élection, le nouveau ma...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK