⟵ Retour

Lettre ouverte aux agents de la ville de Montrouge

Le 28 juin prochain, notre ville va enfin désigner son maire. Le moment est venu de faire un vrai choix. Après une crise sanitaire exceptionnelle, dont nous avons tous été victimes, c’est une décision très importante non seulement pour l’avenir de notre ville mais aussi pour vous, agents de la ville qui œuvrez au bon fonctionnement du service public au nom de l’intérêt général.

A cet égard, je veux vous remercier très chaleureusement pour votre présence et votre travail quotidien pendant le confinement : propreté, petite enfance, restauration scolaire, animateurs, personnels du centre de santé, des services techniques, du centre administratif… sans votre travail et votre engagement, nous n’aurions pas pu sortir correctement de cette crise sanitaire inédite et d’un confinement douloureux pour beaucoup.

Votre travail mérite d’être récompensé doublement : non seulement parce que vous avez accepté de prendre le risque du déconfinement pour remplir votre mission, et ce alors que vous n’étiez pas outillés correctement pour être protégés, mais aussi en raison des heures de travail que vous avez accepté d’effectuer, y compris en télétravail pour ceux d’entre vous qui n’étaient pas en présentiel. J’ai rencontré beaucoup d’entre vous dans les rues, sur le terrain, en pleine période de confinement, je regrette que vous n’ayez pas été protégés avec des masques et du gel comme vous auriez dû l’être dès les premiers jours. Je regrette également que la prime Covid qui vous a été allouée par la mairie soit aussi faible, elle est la plus faible de notre département, les autres villes ayant opté pour des primes qui vont du double au triple par rapport à Montrouge. Pourtant, vous avez été les « héros du quotidien », sans votre dévouement et votre sens du service public, la ville de Montrouge ne se serait pas relevée. Vous êtes au cœur de l’action municipale, vous avez été les sentinelles de la crise, vous devez être valorisés à la hauteur de votre engagement.

Les directrices et directeurs d’école ont, par ailleurs, été unilatéralement privés par la mairie de leurs indemnités pendant le confinement. Ils n’ont pourtant pas ménagé leur peine pour adapter les conditions d’accueil lors de la rentrée le 14 mai et ne méritaient pas cette brimade. 

Je tiens également à vous dire, par cette lettre, ma vision du travail municipal et la place importante que je veux vous réserver dans la mise en œuvre de notre projet. En tant qu’agents de la ville, vous êtes au cœur des politiques que nous conduirons ensemble. Vous serez donc chargés de la mise en œuvre de notre projet, une ville plus verte, plus dynamique et vraiment solidaire, c’est pourquoi je tiens à vous associer aux décisions que nous prendrons. En effet, vous connaissez, chacun dans vos domaines, les difficultés et les obstacles à surmonter, les forces et les faiblesses de notre ville, je vous consulterai donc dès mon arrivée, afin de tenir compte de votre expérience, précieuse.

Je tiens par ailleurs à revoir vos conditions de travail afin de valoriser votre engagement et votre savoir-faire. J’engagerai ainsi une véritable politique de valorisation des compétences, de promotion au mérite, en appliquant, en toute équité et transparence, selon des critères soumis aux instances paritaires de la ville, les textes concernant l’avancement de grade, les primes et les indemnités et l’aménagement du  temps de travail. Je veillerai particulièrement au cadre de travail, au respect des normes sanitaires et sociales et lutterai contre les risques psychosociaux. Ainsi, dès notre arrivée, je veillerai à l’élaboration d’un projet d’administration générale que nous construirons ensemble, élus, agents et partenaires sociaux.

Soucieuse de permettre à tous de concilier vie professionnelle et vie familiale, je veillerai à ce que les agents de la ville, et en particulier les mères de famille, puissent bénéficier, comme tout un chacun, d’un accès au service public de la petite enfance.

Enfin, que chacun se rassure : je suis très attachée au service public – mon parcours de vie et mes écrits le montrent –, à ses principes de fonctionnement et aux valeurs qu’il incarne : égalité de traitement, continuité, neutralité. C’est la raison pour laquelle je donnerai un coup d’arrêt à la privatisation rampante des services publics qui est engagée par l’équipe actuelle. Je veux que la commune retrouve sa place et son rôle et son pouvoir de décision concernant l’ensemble des services offerts aux Montrougiens. Les secteurs de la petite enfance, de l’enfance, de la solidarité et du soutien aux personnes âgées, de la sécurité, de la circulation, de l’entretien de la ville et de son embellissement ne sauraient être confiés à des organismes privés. Ils seront sous l’autorité et la responsabilité directe de la mairie et des agents de la ville. La ville de Montrouge retrouvera ainsi sa fierté et deviendra un exemple à suivre pour l’ensemble des communes de notre région.

Si, le 28 juin, les Montrougiens nous font confiance, j’aurai besoin de vous pour mettre en œuvre notre projet. Parce que le service public est irremplaçable, rien n’est possible sans vous. Nous ferons équipe, j’en suis certaine, pour le bien de notre ville, et pour redonner un sens à notre engagement commun au service de l’intérêt général.

Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de ma très sincère considération,

Juliette Méadel


Retour sur le Conseil municipal du 16 octobre
Minute de silence"Vendredi 16 octobre, 21h, Conseil municipal à Montrouge. Je viens d’apprendre la décapitation de Samuel Paty. Émotion. Je pense à toutes les victimes d’attentats que je connais. On est à #Montrouge e...
Le scandale de l’augmentation des impôts de 30 % et des indemnités des élus de la majorité de 50 % !
Lors de sa campagne électorale, Etienne Lengereau avait promis de « préserver votre pouvoir d'achat,  maitriser les dépenses de la ville et la fiscalité ». Quelques semaines après son élection, le nouveau ma...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK