âźµ Retour

🚲 Le vélo, star du déconfinement à Montrouge aussi !

Toute l'équipe de Demain Montrouge se réjouit du projet porté par le Département de créer 40 kilomètres de pistes cyclables temporaires pour faciliter la mobilité lors du déconfinement.

Montrouge, qui est hélas aujourd'hui totalement dépourvue de ce type d'aménagement sur ses axes départementaux, en sera très largement bénéficiaire.

Pour accompagner cette bonne nouvelle, l'un des membres de Demain Montrouge, Nicolas Trüb, donnera de son temps à partir du 12 mai pour aider les Montrougiens à reprendre contact avec leur vélo.
Vos pneus de vélos sont deconfinés ? La Boutique du Futur proposera un atelier gratuit de gonflage - huilage et conseils, du lundi au samedi 11h-14h /15h-19h, au 18 rue Perrier.

Cette décision est une bonne occasion de rappeler les engagements de notre liste en faveur du vélo pour Montrouge, si nous sommes élus !

Nous voulons en effet relier les quartiers de Montrouge les uns aux autres par des coulĂ©es vertes qui pourront ĂŞtre empruntĂ©es Ă  pied, Ă  vĂ©lo et en totale sĂ©curitĂ© pour les enfants en trottinette.

Pour encourager Ă  la circulation Ă  vĂ©lo, bonne pour la santĂ©, nous prendrons en charge 100€ pour l’achat d’un vĂ©lo (non Ă©lectrique), dans la limite de 30% du prix d’achat et une fois par mandature. Montrouge sera intĂ©gralement cyclable Ă  la fin de la mandature ; Ă  ce sujet nous avons signĂ© la charte de l’association Mieux se DĂ©placer Ă  Bicyclette.

Au-delĂ  de ces installations temporaires, nous souhaitons que le futur rĂ©amĂ©nagement de la RD920, projet conduit par le dĂ©partement, prenne en considĂ©ration les intĂ©rĂŞts des Montrougiens.  Nous serons fermes sur les qualitĂ©s des espaces rĂ©servĂ©s aux cycles pour la sĂ©curitĂ© de tous, notamment au carrefour de la Vache-Noire.

Toutes ces propositions sont Ă  retrouver dans notre programme !  

Demain, Montrouge sera gonflée !


Gaspillage alimentaire : le scandale des 400 repas jetés par la mairie !
Ces repas destinĂ©s aux cantines de Montrouge ont Ă©tĂ© achetĂ©s par la mairie, qui les a payĂ©s un euro de plus par repas que le prix habituel. Ayant mal calculĂ© et mal calibrĂ© combien d’enfants seraient prĂ©sent...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK